•  

    gâteau de riz à la Condé.

     N'oublions pas aussi de citer la recette du gâteau de riz à la Condé. Dans cette magnifique recette, se sont les fruits confits et des cerneaux de noix qui offrent toute la saveur et l'originalité. On trouvera le moelleux et l'aspect crémeux par le riz, le lait, les blancs à la neige incorporés à la préparation et la cuisson au bain marie... 

    gâteau de riz à la Condé.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Côtes d'agneau à la Champvallon.

     Louis XIV et sa maitresse (l'une d'entre elles) La Champvallon qui adorait lui préparer des côtelettes d'agneau cuites au four avec une couche d'oignons et de pommes de terre d'ou la recette des côtes d'agneau à la Champvallon.

    Côtes d'agneau à la Champvallon.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Cotes d'agneau à la champvallon

    Cotes d'agneau à la champvallon

    Pour 6 personnes:

    Ingrédients:

     

    3 gros oignons en rondelles

    3 belles pommes de terre en rondelles

    • 3 à 4 c. à soupe saindoux ( ou graisse au choix)
    • 1/2 l bon bouillon, à peu près
    • 1 gros bouquet
    • sel, poivre fraîchement moulu

    Faites fondre la graissé faites sauter d'abord les oignons, jusqu'à ce qu'ils soient attendris et dorés;

    Réservez. Recommencez avec les pommes de terre en prenant soin de ne pas trop briser les tranches; réservez avec les oignons, en mélangeant délicatement. Enfin, faites dorer rapidement les côtelettes.
    Dans une cocotte, étalez la moitie des oignons et des pommes de terre, salez, poivrez mettez le bouquet. Puis les côtelettes; puis le reste des oignons et pommes de terre.
    Versez le bouillon. Bien couvrez, mettez au four doux 45 min à 1 heure au 160ºC a peu près. Il faut que la préparation bouillotte à peine.

     

    • Bon appétit.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Catherine de Médicis

    Catherine de Médicis

     
    Il faut dire que Catherine de Médicis apporta un nouveau souffle dans la cuisine française lorqu'elle épousa notre Roi Henri II. 
    Il est dit qu'elle aporta avec elle quelques cuisiniers italiens. 
    On voit apparaître ainsi à l'époque, non seulement la cuisine, mais aussi les arts, la culture italienne. 
     Pour la cuisine, on cite Giovan BattistaRosseti. On retrouve d'autres noms, comme celui de l'allemand Jean de Bockenheim cuisinier pour le pape Martin V, les cuisiniers à l'époque faisaient déjà des échanges de recettes et de savoir faire.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire