• Le Boeuf découpes et cuissons

     
    Le bœuf a de nombreux morceaux à son répertoire. Vous trouverez ici toutes les informations sur les morceaux de bœuf pour savoir comment mieux les acheter, les conserver et les cuire.
    Votre choix se portera sur tel ou tel morceau en fonction de la recette que vous souhaitez préparer. N’hésitez pas à demander conseil à votre boucher, il saura vous recommander le morceau qui vous convient.
    On distingue d’un côté les morceaux à griller, à poêler ou à rôtir, et de l’autre côté les morceaux à mijoter 
    que ce soit à bouillir ou à braiser  . Dans le premier cas, texture et intensité du goût seront des critères à retenir. Dans le second, saveur et moelleux après une longue et lente cuisson seront déterminants, d’où l’intérêt de mélanger un morceau maigre et un morceau plus gras et gélatineux (paleron, macreuse, gîte).

    C’est ainsi que pour les grillades ou les rôtis, les morceaux du dos, comme le filet, le rumsteck et le faux-filet sont tendres tandis que ceux de la cuisse, sont des morceaux plus gouteux et un peu plus fermes.

    Des morceaux tels que le tende de tranche, le merlan ou la poire sont un compromis intéressant pour allier à la fois la tendreté et le goût.

    Les morceaux du boucher   sont appelés ainsi car la tradition veut que le boucher les réserve aux amateurs de viande. Leur nom peut être poétique, intriguant voire exotique mais il est toujours évocateur d’un morceau précis, c’est pourquoi il est bon de les connaître : araignée, poire, hampe, merlan ou onglet sauront satisfaire les gourmands exigeants.

    Collier Basses côtes Entrecôte et côte de bœuf Faux-filet Filet de bœuf Rumsteck Queue de bœuf Gîte à la noix, rond de gîte Tende de tranche / Poire / Merlan Gîte à la noix, rond de gîte Plat de tranche / Rond de tranche / Mouvant Plat de tranche / Rond de tranche / Mouvant Gîte (Jarret arrière) Aiguillette baronne Onglet de bœuf Hampe de bœuf Bavette d'aloyau Bavette de flanchet Flanchet Plat-de-côtes de bœuf Tendron / Milieu de Poitrine Gros bout de Poitrine Macreuse à bifteck Paleron Jumeau à bifteck Macreuse à pot-au-feu Jumeau à pot-au-feu
     
     

    Les morceaux du bœuf

    01 Collier
    02 Basses côtes
    03-04 Entrecôte et côte de bœuf 
    05 Faux-filet
    06 Filet de bœuf 
    07 Rumsteck
    08 Queue de bœuf 
    09-13 Gîte à la noix, rond de gîte
    10-11-12 Tende de tranche / Poire / Merlan
    14-15-16-17 Plat de tranche / Rond de tranche / Mouvant 
    18 Gîte (Jarret arrière) 
    19 Aiguillette baronne
    20 Onglet de bœuf 
    21 Hampe de bœuf
    22 Bavette d'aloyau 
    23 Bavette de flanchet 
    24 Flanchet
    25 Plat-de-côtes de bœuf
    26-27 Tendron / Milieu de Poitrine
    28 Gros bout de Poitrine 
    29 Macreuse à bifteck
    30 Paleron 
    31 Jumeau à bifteck
    32 Macreuse à pot-au-feu 
    33 Jumeau à pot-au-feu 

     

    Boeuf : les règles de base à respecter

    Pour déguster une viande de boeuf savoureuse et pleinement sublimée, il est indispensable de respecter un mode de cuisson particulier en fonction du morceau sélectionné. En effet, certaines parties de l'animal, plus riches en collagène, nécessitent une cuisson plus lente que d'autres, plus musculeuses. En règle générale, les morceaux à mijoter se trouvent sur l'avant du boeuf, tandis que les morceaux à saisir ou à rôtir se trouvent plutôt à l'arrière. En cas de doute, demandez conseil à votre boucher.

     

    Les morceaux de boeuf à braiser

    Le collier et la macreuse à rumsteck sont les deux principaux morceaux de boeuf à braiser. Pour obtenir une cuisson parfaite avec cette technique, il convient de faire préalablement saisir votre viande dans une marmite ou une cocotte, de manière à obtenir une belle coloration sur toutes les faces. Au terme de cette étape, assaisonnez-la, et ajoutez à votre goût une garniture aromatique avant de mouiller le morceau avec de l'eau, du bouillon ou du vin. Couvrez et laissez mijoter votre plat pendant 3 heures, soit à feu doux, soit au four à 150 °C.

     

    Les morceaux de boeuf à griller 

    Côte, entrecôte, onglet, hampe, filet, faux-filet, bavette..., nombreux sont les morceaux de boeuf à saisir à la poêle ou sur un grill ! Oui mais voilà, la cuisson rapide à haute température est aussi la plus délicate à réussir, car elle demande une maîtrise relativement précise du temps de cuisson. En général, une cuisson bleue ne nécessite qu'une trentaine de secondes par face, contre une minute pour une viande saignante. Pour obtenir une cuisson à point, il est conseillé de saisir une face pendant une trentaine de secondes, puis de poursuivre la cuisson à feu plus modéré pendant 2 à 3 minutes. 

    Les morceaux de boeuf à rôtir

    Gîte à la noix, tranche, rond de gîte, rumsteck..., voici les morceaux de boeuf qui apprécient particulièrement une cuisson au four. Pour déguster un rôti juteux et parfaitement cuit, enfournez votre viande dans un plat aux dimensions adaptées à sa taille. Vous devez l'avoir préalablement assaisonnée. Démarrez la cuisson dans un four chaud (220 °C) afin de saisir le rôti, puis baissez le thermostat à 200 °C environ. Pour une viande saignante, comptez une quinzaine de minutes de cuisson par livre (500 g), contre 20 minutes par livre pour une cuisson à point.

     

    Les morceaux du bœuf

    « Le porc - Découpes et cuissonsLa viande, la connaître pour la cuisiner. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :