• Le veau découpes et cuissons

     

    Les différents morceaux du veau

    1. Collier


    Muscle de l’encolure de l’animal, le collier doit mijoter, c’est-à-dire cuire très longtemps à très petit feu.

    2. Côte découverte


    La côte découverte est moins large que la côte première et la côte seconde mais plus ferme et plus fournie en aponévroses et son manche est très incurvé.

    3. Côte seconde


    La côte seconde, entrelardée, est plus moelleuse que la côte première mais sa noix est moins belle.

    4. Côte première


    Pièce de choix, la côte première, ou côtelette, est bien charnue, avec une belle noix de viande tendre  , sans aponévrose. 

    5. Filet


    Comme le filet de bœuf, le filet de veau est un muscle long aux fibres courtes. Situé le long des vertèbres lombaires, c’est un morceau très tendre.

    6. Longe


    Située près du filet, la longe de veau est une côte très large et savoureuse à rôtir ou à braiser.

    7. Côte filet


    Prise dans la longe, la côte filet est reconnaissable de par sa forme en T. Très large, elle convient aux gros appétits.

    8. Quasi


    Le quasi de veau correspond au fessier de l’animal. La graisse de couverture et la graisse interstitielle qui l’entrelarde fait du quasi de veau l’un des meilleurs morceaux à rôtir.

    9. Noix


    La noix correspond au muscle interne de la cuisse du veau. Très tendre et au grain très fin, elle offre de belles escalopes à poêler.

    10. Sous-noix


    La sous-noix correspond au muscle postérieur de la cuisse. Tout comme la noix, elle se découpe également en escalopes mais son grain de chair est légèrement plus gros. Pour la rôtir ou la braiser, il est préférable de la barder.

    11. Noix pâtissière


    Appelée ainsi car longtemps réservée aux pâtissiers qui en faisaient des quenelles pour leurs vol-au-vent, la noix pâtissière se situe sur le devant de la cuisse. Ses escalopes sont plus petites que celles prises dans la noix. Très tendre, la noix pâtissière est la meilleure pièce pour confectionner un rôti de veau.

    12. Flanchet


    Le flanchet est un morceau moelleux et gélatineux à réserver pour la blanquette  . La bavette de flanchet, quant à elle, se cuisine comme une escalope.

    13. Tendron


    Entrelardé et cartilagineux, le tendron, ou côte parisienne, peut être cuit comme des côtes, braisé ou poêlé.

    14. Poitrine


    La poitrine correspond au muscle abdominal du veau. C’est le morceau le plus riche en viande  . Désossée, elle se prépare le plus souvent farcie.

    15. Épaule


    L’épaule de veau, membre antérieur du veau, se prête à toutes les cuissons : rôtie entière ou désossée, braisée, en blanquette, sautée…

    16. Jarret


    Le jarret correspond à la partie basse des membres de l’animal. Tendineux et gélatineux, le jarret est un morceau à mijoter. Il comporte un os riche en moelle.

    Le veau ses morceaux et ses cuissons

     

     

     

     

    « La viande, la connaître pour la cuisiner.Ma recette de clafoutis aux cerises, menthe et myrtilles »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :